Le Bienheureux père Antoine CHEVRIER – fondateur du Prado – écrit à ses séminaristes pour les encourager à donner le meilleur d’eux-mêmes. Le style et le vocabulaire sont du XIXème siècle mais nous pouvons nous inspirer de ses conseils, en particulier celui de demander la grâce de la sainteté dans la prière.

Lettre n° 82 (538) aux quatre séminaristes, à Alix

J.M.J. (Jésus Marie Joseph)                                                                                                             24 janvier 1872

Mes chers enfants,

J’ai accepté vos souhaits de fête avec plaisir, et je suis convaincu que vous avez prié pour moi ce jour-là, parce que c’est au pied des autels que se trouvent les meilleurs souhaits, et que c’est là surtout qu’ils peuvent avoir quelque espérance de réalisation : Dieu est le seul Maitre, et seul il peut donner ou retirer comme il lui plait.
Mes chers enfants, il faut devenir des saints, aujourd’hui plus que jamais, il n’y a que des saints qui pourront travailler utilement à la conversion des pécheurs, à la gloire de Dieu et au triomphe de notre sainte Église ! Oh ! que les saints faisaient de belles choses sur la terre ! Comme ils étaient agréables à Dieu et utiles au prochain !
Les saints sont la gloire de Dieu sur la terre ! ils sont l’expression vivante de la divinité ici-bas ! ils sont la joie des anges et le bonheur des hommes !
Un saint c’est un homme qui est uni à Dieu, qui ne fait qu’un avec lui ! qui demande à Dieu ! qui parle à Dieu ! et à qui Dieu obéit ! C’est un homme qui a tous les pouvoirs de Dieu en sa main ! c’est un homme qui remue tout l’univers quand il est bien uni au Maitre qui gouverne toutes choses. Les saints sont les hommes les plus puissants de la terre ! ils attirent tout à eux, parce qu’ils ont la charité et la lumière de Dieu, et la fécondité de l’Esprit-Saint. Ils ont la richesse de Dieu qu’ils distribuent à chaque créature ! ce sont les économes du bon Dieu sur la terre ! et il faut, mes chers enfants, que vous deveniez des saints ! il faut que vous deveniez des lumières pour conduire les hommes dans le bon chemin ! du feu pour échauffer les froids et les glacés ! des images vivantes de Dieu sur la terre pour servir de modèle à tous les chrétiens !
Oh ! chers enfants, travaillez à devenir des saints ! on ne le devient pas tout de suite ; il faut y travailler longtemps, et dès le commencement de la vie ; c’est une grande tache à remplir, un but bien élevé à atteindre ! mais il faut y arriver pour devenir de bons prêtres ! un prêtre qui n’est pas saint fait peu de chose, peu de bien parmi les âmes ! et il faut, vous surtout, que vous travailliez de plus en plus à le devenir ! Et comment mes enfants ? En priant surtout, en le demandant chaque jour au grand Saint par excellence qui est Jésus Christ notre modèle, et qui s’est fait saint sur la terre pour nous apprendre à le devenir !
Commencez à devenir de petits saints à Alix, en restant bien uni à Dieu par la prière, en accomplissant bien votre règlement, gardant bien exactement le silence, exerçant surtout la charité, cette belle vertu qui est le caractère particulier des saints ! charité à l’égard de vos maîtres, supérieurs et professeurs, domestiques et tous, exerçant aussi cette douceur, cette bonté qui était le caractère distinctif de Jésus Christ !
Obéissance dans toutes les plus petites choses, vous rappelant que notre Maître a été obéissant jusqu’à la mort et jusqu’à la mort de la croix ! Si vous commencez de bonne heure à pratiquer ces choses, vous commencerez par là même à marcher dans la voie de la sainteté, qui doit être la vôtre. Courage, chers enfants ! Puissent mes paroles atteindre vos âmes, et y faire naître quelques sentiments d’amour pour Notre-Seigneur J. C., et un saint désir de l’imiter.
Je vous embrasse et vous bénis.

Antoine Chevrier


Pour prier chaque jour l’Evangile  de Dimanche prochain,
je clique sur le lien:
  http://www.versdimanche.com